jeudi , 25 mai 2017
Accueil » articles » JavaScript, JQuery, Node.js, CoffeeScript : Quelle Est la Différence ?

JavaScript, JQuery, Node.js, CoffeeScript : Quelle Est la Différence ?

JavaScript est une de ces choses que beaucoup considèrent comme quelque chose d’ordinaire.

Tout le monde l’utilise. Je dis bien tout le monde. Lorsque vous utilisez Facebook, vous utilisez JavaScript. Lorsque vous publiez un tweet, vous utilisez JavaScript. On peut dire que vraiment très peu de site Web ne l’utilisent pas.

Mais peu de gens savent ce que c’est vraiment, et comment cela fonctionne. Beaucoup ignore la longue et fascinante histoire de JavaScript, et ce que vous pouvez faire avec.

Il s’avère que JavaScript est extraordinairement puissant et fascinant.

Histoire de JavaScript

Au début, le Web n’était pas très intéressant.

À l’époque, il n’y avait que du HTML. Les pages Web n’étaient que des mots, des liens et des images. Il n’y avait pas de dynamisme. Pas d’engouement. Tout était juste, comment le dire… statique. Internet devait évoluer. Et donc, aux bureaux de Netscape en 1995, JavaScript est né.

À l’époque, la course au navigateur a été vivement contestée entre deux joueurs. Le premier était Netscape, avec leur navigateur dominant Navigator. L’autre était le début d’Internet Explorer, de Microsoft. Les deux entreprises avaient vu l’énorme potentiel d’Internet et essayaient de créer le navigateur qui l’intégrerait dans le courant principal.

Netscape voulait créer un langage de programmation à la fois facile à saisir pour les avancés, mais qui permettrait également aux développeurs d’exercer un meilleur contrôle de ce qui se passe dans la fenêtre du navigateur.

Et voilà de cette idée est né JavaScript qui est devenu le langage utilisé.

Développé en seulement dix jours par Brendan Eich, l’homme qui continuerait à diriger Mozilla, permettait aux développeurs d’écrire du code dans une variété de styles (fonction, impératif et orienté objet) dans une langue qui ressemblait beaucoup à d’autres langues populaires à cette époque, telles que Java, C++ et C.

JavaScript

Mais malgré son nom, il est important de souligner que JavaScript n’a rien à voir avec le langage de programmation Java populaire créé à l’origine par Sun Microsystems. En effet, il était initialement appelé LiveScript (et nommé en interne Mocha), avant d’être renommé afin de capitaliser sur le succès et la popularité de Java.

Il faut noter que JavaScript n’était pas le premier langage de script Web. Un navigateur Web antérieur, appelé ViolaWWW, contenait un langage de script rudimentaire et fut un précurseur de CSS. Cependant, il n’a jamais vraiment réussi, et son langage de script n’a jamais été vraiment considéré comme référence.

Un an après la sortie de JavaScript, Microsoft l’a porté sur Internet Explorer. Dans les années qui ont suivi, il est devenu l’un des blocs de construction essentiels du Web, et se trouve sur presque tous les sites Web et est pris en charge par presque tous les navigateurs Web.

JavaScript a également bénéficié d’un succès supplémentaire en tant que langue de développement de sites Web, d’applications et de mobiles. Nous allons en parler plus tard, mais d’abord, regardons l’un des projets web JavaScript les plus importants, jQuery.

JQuery

JQuery

JavaScript a été construit dans le but d’être non menaçant pour les programmeurs non professionnels. Mais malgré cela, des développeurs ont fait face à certains défis inhérents.

Peut-être le plus grand défi était la nature multiplateforme du web. Il existe d’innombrables navigateurs utilisés : Firefox, Internet Explorer, Chrome, Opera et Safari, pour n’en nommer que quelques-uns. Chacun d’entre eux interprète JavaScript de manière subtilement différente et chacun possède différents niveaux de support pour certaines fonctionnalités linguistiques.

Cela signifiait que les développeurs devaient écrire un code de plus en plus compliqué, juste pour s’assurer que leurs sites Web fonctionneraient sur toutes les versions des navigateurs populaires.

jQuery était la solution à ce problème.

Lancé en 2006 par John Resig, jQuery a radicalement changé la façon dont les gens écrivent JavaScript en standardisant et en simplifiant certaines interactions et animations du navigateur. Pour la première fois, les développeurs pouvaient écrire leur code juste une fois, et pouvaient avoir une certitude que cela fonctionnerait dans tous les navigateurs.

De manière cruciale, jQuery a également simplifié l’écriture de JavaScript, en remplaçant les facettes originales, maladroites et loquaces de la langue par quelque chose qui était nettement plus soigné et élégant.

Node.js

Node.js

JavaScript peut se développer en dehors du navigateur Web. Si vous voulez une preuve, regardez seulement sur Node.js.

Lancé en 2009, Node.js est une boîte à outils gratuite, open-source et multiplateforme pour la création d’applications côté serveur haute performance telles que les serveurs Web et les applications. Dans les années qui ont suivi son lancement, elle a été adoptée par des milliers de développeurs et d’entreprises, y compris Groupon, LinkedIn et PayPal.

Ce qui rend Node.js si spécial, c’est sa vitesse et sa vaste communauté de développeurs qui apportent du code et des modules.

Sous le capot de Node.js se trouve le moteur Google V8, qui gère également le navigateur Google Chrome. C’est l’un des facteurs de la réussite de Node.js, car il permet l’interprétation du code JavaScript à une vitesse vertigineuse.

Il existe également des milliers de modules Node.js créés par son vaste écosystème de développeurs qui développent ses fonctionnalités de base. Ils ont tendance à être distribués par NPM, ou Node Package Manager. Il s’agit d’une application de ligne de commande gratuite qui s’intègre parfaitement à l’exécution de Node.js et vous permet d’intégrer des bibliothèques de JavaScript tierces dans votre propre code.

Node.js peut également être utilisé avec les projets Internet des Objets avec Tessel, une carte Arduino qui fonctionne sous JavaScript.

Développement d’applications mobiles

Les applications mobiles rapportent beaucoup d’argent.

Ne me croyez pas sur parole ! Il suffit de regarder Nick D’Aloisio, dont l’application Summly a été achetée par Yahoo pour 30 millions de dollars lorsqu’il était âgé de 17 ans. Ou même Rovio, dont le jeu Angry Birds a engendré une franchise de plusieurs millions de dollars, qui comprend des jouets, des films, et même quelques thème de parcs d’attractions.

Si vous avez une brillante idée pour une application mobile, soyez assuré que vous pouvez la créer avec JavaScript.

Android, iOS, Blackberry et Windows Phone prennent en charge la création d’applications natives avec JavaScript, qui peuvent être distribuées sur leurs magasins d’applications officiels de la même manière que n’importe quoi construit avec Java pour Android ou Swift pour iOS.

Les applications mobiles écrites sous JavaScript sont généralement plus faciles à développer et peuvent souvent battre les applications natives dans les paramètres de performance.

Mais, comme c’est souvent le cas dans le monde de JavaScript, il existe des solutions de rechange tierces qui rendent le développement des applications mobiles de manière beaucoup plus rapide et plus simple. Il s’agit notamment de PhoneGap, Titanium, Sencha et Ionic, qui vous permettent de développer une application une fois, et soyez assuré qu’elle fonctionnera sur une variété de plateformes mobiles. Bien qu’il soit utile d’ajouter que, selon la façon dont vous les utilisez, ils peuvent venir avec des étiquettes de prix assez lourdes.

CoffeeScript

CoffeeScript simplifie largement le processus de développement sous JavaScript en vous permettant d’écrire dans un «dialecte» plus direct de la langue compilée (ou convertie) en JavaScript standard.

Il existe un certain nombre de langues qui compilent vers JavaScript, bien que la plus remarquable soit CoffeeScript.

La caractéristique la plus convaincante de CoffeeScript est qu’il vous permet de coder sous JavaScript, tout en évitant certaines parties plus rugueuses de la langue. Malgré son omniprésence globale, JavaScript a reçu de nombreuses critiques en raison de ses diverses particularités, susceptibles d’être conçues en seulement dix jours.

Il l’accomplit avec une syntaxe qui ressemble fortement à Python et Ruby (deux langues connues pour leur facilité d’utilisation et leur lisibilité). Le compilateur CoffeeScript applique également de bonnes normes de codage qui rendent votre code plus simple à lire par d’autres développeurs.

Pour ces raisons, CoffeeScript a connu une forte popularité au cours des dernières années, car il était utilisé par Dropbox et la plateforme de codage social Github.

CoffeeScript n’est pas la seule langue qui existe pour contourner la rugosité de JavaScript. De même, Typescript par Microsoft et Haxe méritent également votre considération.

Conclusion

JavaScript est grand. Vraiment très très grand.

Parce que vraiment, quand on parle de JavaScript, nous ne parlons pas seulement de la langue. Nous parlons d’un des membres de la Sainte Trinité d’Internet. Nous parlons de la panoplie de projets, de bibliothèques et de programmes qui ont engendré autour de lui et ont connu leurs propres réussites.

Franchement, il est vraiment difficile d’imaginer Internet sans JavaScript.

Consulter aussi

domain thieves

Six Moyens de Sécuriser Votre Nom de Domaine

Voleurs de domaines ? Oui, une sous-catégorie sournoise de ces gens qui achètent et revendent les …

Watch Dragon ball super